Oui, grâce au TRAKK et au Makilab j'ai construit un bidule qui scanne les livres. Non, les pages ne tournent pas automatiquement.

Je ne documenterai pas en détail toute la construction du scanneur, mais vous trouverez ici les grandes étapes du projet, les choix que j'ai fait. Une sorte de présentation générale.

1. Quel scanneur construire ?

On peut distinguer deux grandes catégories de scanneur à livre : ceux qui tournent les pages automatiquement, et ceux qui nécessitent un opérateur chargé de tourner les pages. Pour faire simple, on parlera de scanneur automatique ou manuel. Chaque catégorie a bien-entendu ses avantages et inconvénients.

J'ai fait le choix de construire un scanneur manuel pour les raisons suivantes : — la simplicité : ça peut paraître débile, mais j'ai construit un scanneur à livre pour scanner des livres. Pas pour l’exploit. Pas pour m'occuper les jours de pluie. Le but est d'avoir un scanneur qui fonctionne bien, pas de construire un scanneur-fusée-lazer-IRM compliqué à réparer quand il casse. — la fiabilité : je peux scanner le livre quoi qu'il arrive ; même si les pages collent entre elles, même si une page est écornée ou pliée, même si le livre a tendance à se refermer. — la flexibilité : je veux scanner des livres. Des gros, des petits, des grands, des feuillets, des livres anciens, etc. En général, les scanneurs automatiques ont plus de mal à numériser des format « extraordinaires » ou des livres plus fragiles.

Le seul inconvénient du scanneur manuel, c'est qu'il n'est pas automatique (cap'tain obvious). Le tout c'est de relativiser : — numériser un livre est quoi qu'il arrive une opération lente et laborieuse. Après le scan, il reste le post-traitement, c'est-à-dire la création du fichier, le rognage des marges, l'OCR (logiciel de reconnaissance des caractères), la relecture, etc. Le post-traitement est la partie la plus longue en temps. Elle est nécessaire que l'on ait un scanneur automatique ou manuel. Le scanneur automatique ne résout donc pas tout ! — les scanneurs automatiques ne sont pas forcément plus rapides. — un scanneur automatique a de toute façon besoin de quelqu'un dans les parages pour surveiller le processus.

Ceci dit, il est fort probable, qu'une fois mon scanneur manuel terminé, je m'attaque à une version automatique. Je dois admettre avoir un faible pour celui-ci.

2. The archivist la 2CV des scanneurs à livre.

Un scanneur à livre manuel, ce n'est pas technologiquement très compliqué. Il s'agit d'un assemblage qui réunit : — un support pour le livre — deux appareils photos (un pour la page de gauche, un pour la page de droite) — un éclairage — un logiciel pour déclencher la capture d'image

Si ça peut paraître très simple, il y a déjà des dizaines de questions qui se posent : Comment maintenir le livre ouvert ? Selon quel angle ouvrir le livre ? Comment maintenir le livre face à l'appareil ? Quel appareil photo utiliser ? Comment le déclencher ? Quel éclairage utiliser ? Selon quel angle placer l'éclairage ? Comment éviter les reflets ? Etc.

Toutes ces questions ont été traitées pendant des années par toute la communauté du site http://www.diybookscanner.org/forum/. Daniel Reetz, membre du forum, a synthétisé toutes les solutions en concevant un modèle appelé the archivist . Ce modèle est en fait la 2CV des scanneurs à livre : efficace, simple à fabriquer, passe partout, facilement réparable, etc. C'est ce modèle que j'ai construit. Notons que le site archive.org a déjà numérisé des millions de livres avec un scanneur très proche et dérivé de the archivist (plus d'infos).

3. La construction

to be continued… revenez plus tard, je peux pas continuer j'ai piscine.

Pour aller plus loin

Voici quelques liens pour approfondir le sujet, et pourquoi pas, construire toi aussi un scanneur à livre !

http://www.diybookscanner.org/forum/ C'est là que tout se passe. Ce forum (en anglais), réunit la communauté des constructeurs de scanneurs à livre. Chaque membre y publie ses avancées dans l'esprit open-source. On y trouves des modèles différents, des prototypes bizarres, des tutos, des idées, des solutions… La communauté n'est pas très large, mais tous sont passionnés et ravis de faire vivre le projet.

http://www.diybookscanner.org/archivist/ C'est le site du scanneur the archivist. C'est le modèle que j'ai construit. Vous y trouverez toutes les informations détaillées pour assembler ce modèle.

http://makezine.com/projects/make-41-tinkering-toys/diy-book-scanner/ Pareil que le précédant mais légèrement simplifié pour être assemblé à partir de pièces plus faciles à se procurer.

https://github.com/markvdb/diybookscanner Un répertoire github, à nouveau pas mal d'infos et de petites variations autours du modèle the archivist.

https://www.bookscanner.fr/ Le site d'un projet de scanneur à livre. Intéressant en guide d'introduction.