VIE QUOTIDIENNE
RESSOURCES

On donne de notre personne pour nos machines ! - guide d'entretien CNC Heiz

Avoir des machines qui fonctionnent et en qui on peut avoir confiance, c'est la base. Voilà comment on fait !

Vous vous êtes déjà demandé comment entretenir une CNC parfois capricieuse ?

Beaucoup d'attention, de douceur et un bon dialogue ! Parce que oui, les machines ont une âme. Ou un truc qui s'en rapproche vraiment beaucoup ! Si on en délaisse une pendant un certain temps, elle boude.

Nettoyage

Bref, voici comment nous entretenons la petite CNC. Nous la nettoyons bien sûr après chaque utilisation, avec une attention toute particulière au martyr. C'est lui qui garantit que la pièce a travailler soit la plus plane possible, offrant la meilleure gravure ou découpe possible. Nous devons nous assurer que rien ne peut se glisser entre lui et le matériau à usiner.

Ensuite, en fin de journée après un usage intensif de la machine, nous prenons le temps d'aspirer les axes ainsi que les vis. Celles-ci doivent rester les plus propres possible pour garantir des mouvements sans faille. Les vis latérales (axe X) sont faciles d'accès, la vis transversale (axe Y) est moins accessible, mais elle mérite autant d'attention que les autres !

Aspiration vs air comprimé

En général, pour l'entretien des machines, l'aspiration est toujours privilégiée. Elle permet de mieux contrôler les poussières. Puis, il vaut toujours mieux "capturer" la poussière et les copeaux plutôt que de les déplacer, ce qui revient à faire le travail deux fois.

Graissage / huilage

Une fois par mois, nous graissons les vis (toutes les vis) ainsi que les noix [c'est des sortes de boulons creux servant de réceptacle et d'entonnoirs pour guider la graisse vers les entrainements des axes]. Nous huilons également tous les axes.

Au préalable, nous passons un chiffon sur les axes et vis afin d'enlever les excédants.

On graisse les vis et on huile les axes !

Surfaçage du martyr

Avec la nouvelle CNC (Cyborg 2300 - 1300mm), cette étape sera plus facile.

Au moment où avons du refaire le martyr de la petite CNC, nous ne l'avions pas encore. Nous avons donc utiliser une fonction de Galaad - appelée Surfaçage pour s'assurer que le martyr une fois monté soit effectivement le plus plat possible. Nous avons utilisé une fraise de 30mm. Attention: c'est une fraise de surfaçage, elle n'a donc pas de petite pointe au centre comme les fraises plus classiques de ce diamètre ! Nous avons également du retirer 15mm (la moitié du diamètre de la fraise) au dimensions de la surface de travail afin d'avoir un martyr correspondant aux dimensions de la surface d'usinage de la machine. Sans ça, nous aurions eu un martyr faisant X + 15mm et Y + 15mm. Cela pose problème notamment pour garantir l'équerrage de la pièce par rapport aux axes.

Nettoyage de la structure de la machine se trouvant en dessous du martyr

Nettoyage en profondeur de la machine, tant qu'on y est

Placement du martyr

Nous fixons le martyr en son centre pour éviter des soulèvements (nous retirerons la vis centrale avant de lancer le surfaçage)

On ne recule devant rien ! (la machine était évidement éteinte !!)

Prêts à lancer le surfaçage !

C'est parti !

Système de fixation des pièces

Nous avons cherché pas mal de solutions pour faciliter la fixation des pièces sur le martyr. Les fraises n'aiment pas trop les vis, surtout quand elles sont dans leur chemin. Et les vis ont aussi tendance à soulever le martyr quand elles entrent en contact avec la structure en alu qui supporte le martyr (pas bien ! ). Nous avons donc réalisé un système de Clamps (système de fixation qui serre ou pince la pièce en se servant un cercle désaxé) qui fonctionne tant sur la CNC que sur la table Festool.

Voici le système de fixation

Nous avons réalisé des trous de 20mm partout sur le martyr afin de pouvoir insérer les clamps partout sur la zone d'usinage.

Il existe beaucoup de modèles disponibles sur internet pour ceux que ça intéresse :)